SAKAMOTO Ryuichi 坂本 龍一

saka1Fils d’un célèbre éditeur (Kazuki Sakamoto), Sakamoto Ryuichi  a commencé très tôt le piano et la composition. Il s’inspirait de Claude Debussy ainsi que de groupes de pop rock tels les Beatles ou les Rolling Stones. Il a suivi les cours de l’Université des Beaux-Arts et de Musique de Tokyo, où il a étudié la composition ainsi que la musique électronique. Son premier album fut enregistré en 1978. Cette année-là il devint membre du trio japonais Yellow Magic Orchestra fort influencée par Kraftwerk.

Le groupe a connu quelques succès internationaux dont Computer Game, Technopolis, Tong Poo et Ongaku , avant de se séparer définitivement en 1984. La reformation s’est faire en 2007 et quelques concerts sont régulièrement organisés.

Sakamoto a collaboré avec de nombreux musiciens et chanteurs occidentaux : David Sylvian, Fennesz, Towa Tei, Thomas Dolby, Arto Lindsay, Bill Laswell, Nam June Paik, Youssou N’Dour, Roddy Frame, Iggy Pop, Robin Scott, Alva Noto, Hector Zazou, Cesária Évora et Caetano Veloso.Ryuichy

Il ne cesse d’explorer différents styles musicaux. Aux cours de ses premières années de carrière solo, il utilisait beaucoup les synthétiseurs et les samplers (dans l’album Illustrated musical encyclopedia ou Futurista) mais migrant vers une utilisation de plus en plus fréquente des instruments acoustiques. Dans son album Beauty, il a utilisé des sons de violons, jabisen, guitare acoustique, erhu, et des chanteuses de musique traditionnelle d’Okinawa.

saka2Une riche discographie lui permet de toucher un large public, du classique au jazz, passant par des essais de rap ou de pop. Il est surtout connu en occident pour ses musiques de films tels Furyo et Le Dernier Empereur, dans lesquels il a aussi joué un des rôles principaux. Il a ensuite composé beaucoup pour les films occidentaux et japonais, dont « Un thé au Sahara » de Bernardo Bertolucci, « Talons Aiguilles » de Pedro Almodóvar, « Snake Eyes » et « Femme Fatale » de Brian De Palma, « Tabou » de Nagisa Oshima et « Silk » de François Girard.

Dans Furyo, Il interprète le rôle d’un capitaine de l’armée japonaise. Il n’avait jamais interprété de rôle principal au cinéma, c’est pour cela qu’il fut choisi par le réalisateur Nagisa Oshima, qui avait tendance à choisir des acteurs qui n’avaient aucune expérience. Ce fut aussi la première apparition d’un jeune nouveau : Takeshi Kitano dont nous reparlerons bientôt. Sakamoto Ryuichy interprètera par la suite le rôle de Masahiko Amakasu dans Le Dernier Empereur.

Sakamoto Ryuichi est aussi connu pour ses positions critiques envers les lois du copyright, qu’il estime désuètes à l’ère de l’information.