Origami 折り紙 【おりがみ】

ori1Le terme ORIGAMI est utilisé partout dans le monde. C’est l’art traditionnel japonais du pliage du papier.  Le mot en effet est composé du Kanji « plier » suivi du symbole « papier ».

L’ORIGAMI est un art pratiqué aussi bien dans les usages cérémoniaux que dans les jeux ou l’éducation.

Le plus ancien usage de l’origami en religion connu à ce jour est le Katashiro, représentation d’une divinité, utilisé pendant les cérémonies Shinto du temple Ise.

Activité populaire toujours vivante, Origami est devenu un art international. L’origami demande un peu de concentration et d’imagination, il exercice en outre l’agilité des doigts.

L’Origami ne nécessite qu’un matériel très modeste : une simple feuille de papier permet de créer de merveilleuses miniatures, véritables petites œuvres d’art qui peuvent servir de décoration, de jouets ou d’objets quotidiens.

Une des représentations d’origami les plus célèbres est la grue du Japon. La grue est un animal important pour les japonais, un satellite porte même le nom de Tsuru (la  grue). Une légende dit même : Quiconque plie mille grues de papier verra son vœu exaucé. ori2La grue d’origami est devenue un symbole de paix en raison de cette légende, et d’une jeune fille japonaise appelée Sadako Sasaki.

Sadako fut exposée, enfant, au rayonnement du bombardement atomique d’Hiroshima. Elle devint alors « hibakusha », une survivante de la bombe atomique. Ayant entendu la légende, elle décida de plier mille grues pour guérir. Elle mourut de leucémie en 1955, à l’âge de douze ans, après avoir plié 644 grues. Ses compagnons de classe plièrent le nombre restant et elle fut enterrée avec la guirlande de mille grues.

Phénomène de mode, l’Origami est très souvent hélas exploité comme gros produit commercial. Toutefois, il reste un art permettant la concentration, la méditation et l’expression de la beauté et de la technicité que l’on peut réaliser avec un simple carré de papier.