Obi 帯【おび】

obi1Un obi est une ceinture servant à fermer les vêtements traditionnels japonais, tels que les kimonos ou les keikogi (vêtements d’arts martiaux).
 C’est en fait un long ruban de tissu sans boucle ni fermoir. L’art réside tant dans la façon de la nouer que dans la qualité des tissus et des motifs. Par tradition on ne porte aucun bijou avec un kimono, cela explique pourquoi les obis sont si richement décorés et colorés, ils doivent trancher avec le kimono tout en étant en harmonie avec lui.
obi2La ceinture traditionnelle japonaise fait son apparition dès le Ve siècle. On en retrouve des illustrations sur les statuettes haniwa, sous forme de cordes de chanvre. Elle se transforme par la suite en un simple ruban d’abord étroit, puis qui s’élargira ce qui lui permettra de jouer un rôle plus décoratif. Le 18e siècle verra de grandes modifications dans la structure de l’obi, notamment du fait des nouvelles techniques de tissage et de teinture, permettant ainsi la création de motifs particulièrement élaborés.

Les Obi sont nouées de façon précise, comme par exemple le nœud plat – utilisé en Iaïdo. Les types d’obi ornementaux sont eux aussi codifiés :

  • Maru obi : ceinture caractérisée par des motifs courants sur l’intégralité des deux faces, il généralement réalisé en brocard de soie. D’une largeur moyenne de 33 cm pour une longueur comprise entre 360 et 450 cm, il s’agit du plus formel des obis.
  • Fukuro obi – ceinture caractérisée par des motifs courants seulement sur les extrémités visibles de l’obi lorsque ce dernier est noué. D’une largeur moyenne de 33 cm pour une longueur comprise entre 360 et 450 cm, il s’agit d’un obi plus formel.
  • Hanhaba obi – ceinture d’environ 15 cm, souvent portée sur les yukata.
obi3