Ninja 忍者 【にんじゃ】

ninja1Le cinéma tant occidental qu’asiatique représente les ninjas comme des guerriers vêtus de noir, une cagoulés et accomplissant des exploits physiques en combat, des acrobaties, et experts dans les techniques de dissimulation et d’assassinats. Leurs atouts principaux sont leur furtivité et leur discrétion.
Cette image et le terme même de ninja sont relativement récents (vers 1780). Auparavant ils étaient appelés shinobi. Les deux appellations signifiant « homme caché ».
Les ninjas ont réellement existé. C’étaient des groupes de mercenaires souvent issus de la région de Kyōto, ou de provinces alors indépendantes. ils n’étaient redevables d’aucune taxe et jouissaient d’une liberté de mouvement que n’avaient pas les samouraïs et n’étaient pas soumis au bushidô. Rappelons que le bushidô – la voix du guerrier – est un code régissant de façon précise la vie des Samouraïs, tant dans le combat que dans la société. Les Ninjas, dépourvus de code, pouvaient donc pratiquer des techniques de guerre non-orthodoxe (espionnage, guérilla, embuscades, assassinats).
ninja2
Ils étaient spécialistes en reconnaissance et guerre, dans des missions de déstabilisation de l’ennemi, et dans l’espionnage afin d’obtenir les information vitale concernant la position des troupes ce qui permettaient aux commanditaires de remporter un avantage important qu’il pût être décisive dans le champ de bataille. Les grandes familles les utilisaient pour diverses missions de destruction, sabotage ou assassinats.
Une de leurs grandes spécialités était de s’introduire de nuit dans les châteaux et camps militaires et d’allumer un incendie, afin de faciliter l’assaut par des troupes classiques ; ils se déguisaient et porter la même tenue que leurs victimes afin de passer inaperçus et n’étaient donc pas forcément vêtus de noir, qui est en fait une image véhiculée par le cinéma.
ninja3Ils utilisaient une large gamme d’armes et engins comme des sabres, des shuriken ou des faucilles reliées à une chaîne, etc… et étaient de grands experts dans la préparation de poisons et de bombes.
Le ninjutsu (art des ninjas) a été très médiatisé et fortement déformé par le cinéma. Contrairement aux arts martiaux qui ont subi une transformation pacificatrice au XVIIIe siècle , le « ninjutsu moderne » est souvent un amalgame récent de différentes pratiques sportive japonaises ou chinoises.