Le Thé 茶【ちゃ】

the1Le thé vert est un thé peu oxydé lors de sa fabrication. Ce type de thé est très populaire au Japon, où il est réputé avoir les propriétés thérapeutiques les plus efficaces. Il se répand de plus en plus en Occident, où traditionnellement on boit plutôt du thé noir. Les thés verts sont préparés avec une eau à 70 °C. Certains thés de grande qualité se préparent même avec une eau à 50 °C.

Le Japon ne produit aujourd’hui plus que du thé vert. Les plantations s’étalent principalement  sur les îles de Kyūshū et de Shikoku. Il y a quatre récoltes de thé par an, de la mi-avril à fin septembre. La première est la plus recherchée, car réputée produire un thé plus raffiné.

Les différents types de thé japonais sont :

  • Le sencha – il constitue les trois quarts de la production. C’est un thé à la saveur végétale caractéristique. Il en se conserve pas plus de six mois.
  • Le bancha  est un sencha de moindre qualité. Il est préparé avec des feuilles issues des récoltes d’été et d’automne. Sa saveur est moins délicate qu’un sencha. Il est aussi moins riche en vitamines mais le plus riche en antioxydants.
  • Le genmaicha est un mélange de bancha et de grains de riz grillés. C’est lui qui sert de base à la préparation du thé glacé très populaire au Japon.
  • Le gyokuro est considéré comme un des meilleurs thés japonais. Il est obtenu en recouvrant les théiers de bâches en paille les deux ou trois semaines précédant la première cueillette. On augmente ainsi la teneur en chlorophylle des feuilles, conférant à la boisson une saveur d’algues typique et très douce.
  • Le hojicha est un bancha dont les feuilles sont grillées à 180°.
  • Le kukicha est un thé vert constitué de brindilles, le moins riche en théine des thés traditionnels.
  • the2Le matcha est un thé vert réduit en poudre très fine. Contrairement aux autres thés, le matcha n’infuse pas mais doit être battu dans de l’eau chaude avec un fouet en bambou  pour créer une émulsion. Ce thé est utilisé pour la cérémonie du thé japonaise. C’est aussi celui que l’on boit dans les sushiya (restaurant à sushis).
  • Le shincha (« nouveau thé ») est issu de la première récolte. Fraîchement cueilli, il est préparé comme un sencha, quoique avec plus de délicatesse. Il est prisé pour sa richesse en vitamines, sa douceur, et sa saveur plus soutenue. C’est un thé hautement périssable, ne se conservant pas plus de trois mois. Il est produit en avril, dans le sud du Japon.
  • Le tamaryokucha est un thé produit suivant la méthode chinoise, où les feuilles sont torréfiées au lieu d’être passées à la vapeur.
  • Le tencha est un thé ombré dont les feuilles ne sont pas roulées.

Souvent, le thé est offert dans les restaurants comme boisson d’accueil. Dans les restaurants à sushis, vous avez même à disposition un mug, du macha et de l’eau chaude pour vous servir du thé à volonté.

7 (17)