Kimi Ga Yo 君が代 【きみがよ】

kimi1Kimi Ga Yo est l’hymne du Japon. C’est le plus court hymne national du monde. C’est en fait un poème adressé à l’empereur du Japon dans un ancien style poétique (le waka), à l’ère Heian (794-1185).

Différentes mélodies ont été composées plus tard, celle qu’on entend actuellement date de 1880. L’auteur des paroles est inconnu. A l’époque il n’était pas rare que des anonymes publient des poèmes mais parfois aussi ces auteurs n’étaient pas cités s’ils appartenaient à des classes sociales trop basses.

kimik2

Il est joué depuis l’ère Meiji en tant qu’hymne national mais ce n’est que le 29 juin 1999 que Kimi ga yo est devenu officiellement l’hymne national du Japon. Ce jour-là aussi fut décrété que en même temps que le « Hinomaru » (rond du soleil : le drapeau japonais à disque rouge sur fond blanc) devenait le drapeau officiel du Japon.

En vertu de la Constitution du Japon (promulguée le 3 novembre 1946), l’empereur du Japon n’est plus un souverain, mais est le symbole de l’État et de l’unité du peuple. En 1999, lors des délibérations de la loi concernant le drapeau national et l’hymne national, la définition officielle de Kimi ou Kimi-ga-yo a été à plusieurs reprises centre de controverses.

kimi3Le Premier ministre de d’époque, Keizo Obuchi a conclu ainsi: « Le kimi auquel s’adresse le Kimi ga yo, dans le cadre de la constitution actuelle du Japon, indique l’empereur, qui est le symbole de l’État et de l’unité du peuple, qui tient sa position de la volonté du peuple en qui réside la volonté souveraine ; dans son ensemble, Kimi ga yo dépeint l’appartenance à notre pays, dont l’empereur – qui tient sa position de la volonté du peuple en qui réside la volonté souveraine – est le symbole et celui de l’unité du peuple ; et il est correct d’interpréter les mots de l’hymne comme une prière pour la prospérité et la paix durable de notre pays.»

En voici la traduction : Puisse votre règne durer mille ans, pour huit-mille générations, jusqu’à ce que les pierres deviennent roches recouvertes de mousse.