Hanami 花見 【はなみ】

 

Hanami – littéralement : regarder, contempler les fleurs

Hanami Hanami est plus couramment appelé O Hanami, O ayant valeur de préfixe honorifique. C’est la coutume d’apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier japonais ou Sakura.

Cette fleur de Sakura a souvent été emblématique. Elle symbolise la beauté éphémère. Elle est étroitement associée aux samouraïs et aux bushi qui considéraient que la vie est belle et courte, comme l’existence d’une fleur de cerisier.

HanamiLa floraison des Sakura était, il y a longtemps, annonciatrice de la saison de plantation du riz. Des offrandes étaient déposées au pied des arbres. Puis tous les habitants fêtaient l’évènement en buvant du saké. L’empereur Saga, durant la période Heian a adopté cette coutume à la cour impériale, qui était à l’époque à Kyōto. Des poésies étaient écrites, et la fête se limitait à l’élite de la cour impériale. Elle s’est toutefois rapidement répandue dans la société des samouraïs et à partir de la période Edo puis chez les gens du peuple.

Donc à partir de fin mars – début avril, les Sakura entrent en pleine floraison partout dans le Japon. de nos jours, le Hanami est donc une occasion de pique-niquer sous les cerisiers en fleur. Les rassemblements sont impressionnants, toutes classes confondues.

HanamiLes moments les plus appréciés sont l’apparition des premières fleurs. La progression de l’éclosion est suivie durant les émissions de météo à la télévision, mais aussi sur Internet. Cette ligne couvre le Japon du sud au nord en l’espace d’un mois. A Tokyo, les parcs d’Ueno et de Shinjuku sont des lieux très fréquentés ainsi que les jardins Hamarikyū et Ko Ishikawa kōraku.

Cette coutume à son équivalent en automne, moins célébré cependant : le momijigari (Momiji : érable), quand les feuilles d’érable changent de couleur pour annoncer le changement de saison.