Ikebana 生花 【いけばな】

ikeba1L’Ikebana est l’art floral japonais. Voyez dans le titre de cet article : Ikebana s’écrit en deux symboles, le premier étant celui de la vie et le second celui de la fleur. Ce mot signifie donc littéralement l’art de faire vivre les fleurs.

L’origine de l’ikebana se trouve en chine, vers le 6ème siècle, dans la cérémonie d’offrande de fleurs dans les temples bouddhistes. Les compositions montraient des fleurs et des branches disposées de telle sorte qu’elles pointent vers le ciel.

Le style évolua vers quelque chose de plus complexe, comme le « Rikka » qui reflète la splendeur de la nature. Les branches de pin symbolisent les pierres et les rochers, et le chrysanthème blanc symbolise une rivière ou un petit ruisseau.

ikeba2Durant la période Yoshimasa Ashikaga, au milieu du XVéme siècle, ce shogun inspira un style de simplicité raffinée dans les constructions, qui contiennent alors une alcôve (Tokonoma) où les gens pouvaient placer des objets d’art ou des arrangements floraux. Ce fut à cette période que les règles de l’ikebana furent simplifiées afin que toutes les classes sociales puissent cultiver cet art.

D’autres développements apparurent ensuite liés à la cérémonie du thé. Puis durant l’ère Meiji, qui conduisit à la modernisation du Japon, fut développé un nouveau style d’ikebana appelé Moribana. Il résulte de l’apparition de fleurs occidentales et d’arrangements adaptés aux jardins.

ikeba3Au même titre que la cérémonie du thé et la calligraphie, l’ikebana était un des arts que les femmes étudiaient traditionnellement à l’école en vue de se marier. Aujourd’hui, les arrangements floraux sont considérés comme l’un des cinq arts traditionnels japonais. L’ikebana est pratiqué en de nombreuses occasions, comme les fêtes et les cérémonies, et son enseignement n’a cessé de se répandre.

Au contraire de la forme décorative des arrangements floraux occidentaux, l’ikebana crée une harmonie de construction linéaire, de rythme et de couleurs. L’art valorise aussi bien le vase, les tiges, les feuilles et les branches que la fleur elle-même. La structure complète de l’arrangement floral japonais est axée sur trois points principaux symbolisant le ciel, la terre et l’humanité à travers les trois piliers, asymétrie, espace et profondeur.